Actions pour le patrimoine


 Vulgarisation et sauvegarde du patrimoine depuis 1994 :
 
 
 
Mise en place de panneaux sur le chemin des Capitelles.
 
L’association SPES est la première structure créée sur la commune de Soubès pour protéger le patrimoine et le faire connaître ainsi que l’histoire du village aux Soubésiens et plus largement aux Lodévois et gens d'ailleurs.
 
1995 : Conférence avec visite guidée des églises romanes du Lodévois, par l’historien Pierre Clément, historien gardois : de Soumont à Octon, de St Privat à St Etienne de Gourgas. 120 participants dont 60 repas pour le restaurant soubésien "Le Ricardenc".
 
1996 : Réalisation d’une exposition des balcons de Soubès (10 panneaux, 60 photos). Jolies ferronneries  ou éléments en fonte du XIXème et début du XXème siècle. Présentation à la bibloothèque municipale.
 
1996 : Conception d’une exposition sur le chemin de St Jacques de Compostelle, la route d’Arles.
L’exposition a été présentée à Montpellier, Lunas, Saint- Guilhem le Désert, Murat sur Vèbre (81), Marseille (13), le Bousquet d'Orb…Financement par la communauté de communes du Lodévois.
1ère présentation lors du salon de la Randonnée en avril 1996 à Lodève.
 
Exposition sur la Via Tolosana d'Arles au col du Somport pour la partie française, et de Jaca à Santiago de Compostela et Padron pour la aprtie espagnole.
En 20 panneaux, 60 photos de Yves Vellas, Olivier Cébe, Monique Macé. Expo visible désormais dans le gîte la Mégisserie à Lodève.
 
 Ci-dessous, quelques panneaux...
 
 
L'étape de Montpellier à Saint-Guilhem-le-Désert
 
 
L'étape dans le Lodévois. Dessin du tampon de Lodève de Gérard Boyer.
 
Spes a aussi créé un sceau de la ville de Lodève représentant la cathédrale Saint-Fulcran dans une coquille Saint-Jacques destiné à composter les feuilles de route des pèlerins qui vont à Compostelle. Si la tradition est commune est Espagne, en France, rares sont les communes qui se sont dotées d'un tampon spécial sur el thèmedu chemin de Saint-Jacques. Une initiative destinée à promouvoir Lodève et le Lodévois. Ce sceau est disponible à l'office de Tourisme et au presbytère.
 
   
 
La ville de Toulouse a donné son nom à la voie de Saint-Jacques du Sud : la Via Tolosana.
 
 
 
 
Saint-Jacques de Compostelle, Padron et l'océan Atlantique, terme du chemin des étoiles...
 
1996, 1999 et 2000, Spes représente la commune de Soubès au Salon de la Randonnée de Lodève le 2ème dimanche d'avril. Un salon très couru par les randonneurs de la région. En 2000, 350 personnes sont passées sur le stand de Spes : 725 dépliants distribués, 129 cartes des sentiers de randonnée vendues, à des personnes originaires de l'Hérault (32% de Montpellier, 17% de la vallée de l'Hérault, 8% de Béziers), de l'Aveyron (4,50 %), du Gard (3%), du Tarn et bien sûr d'autres régions de France.
 
1997 : Installation d'un panneau de promotion de Soubès sur la D25 du côté de Lodève pour inciter les automobilistes circulant en direction ou en provenance du Cirque de Navacelles à rentrer dans le village et à visiter les sites. En 1997, selon la DDE, plus de 1.000 véhicules empruntaient la D25 en été.
 
 
1998 : Visite guidée des mégalithes du causse du Larzac méridional sous la conduite de Gaston-Bernard Arnal, archéologue et ancien membre du C.N.R.S., adhérent du Spes. Visite un dimanche après-midi, des dolmens de Costecalde et du Coulet, des menhirs de la plaine du Coulet, des grottes de Saint-Pierre de la Fage. Nombre de participants : 15.
 
1998 : Réhabilitation de deux lanterneaux de 1902 rescapés de l’éclairage à acétylène de Soubès (restauration dans le style de l’époque). En 1902, la mairie de Soubès avait fait installer l'éclairage public. Seules deux lanternes de cette époque subsistent : au pied du donjon (photo), et au chemin des Garennes (n°3).
 
 
Remarquez que la lanterne est dressée sur une potence alors que les lampes modernes sont suspendues. Une autre lanterne existe à la rue de la Ville (n°9) d'un autre style et d'une époque indéterminée. Son support en fonte est joliment sculpté.
L'électrification de ces deux lanternes un temps envisagée, a été abandonnée car des candélabres existent déjà à proximité et la taille des lanternes restaurées n'est pas adaptée à l'appareillage moderne trop volumineux.
 
 1998 : Rapatriement au village d’une fenêtre quadrilobée de style XIVe siècle en provenance du Mas de Rouquet et installée rue de la Ville contre l'église Sainte-Marie-Madeleine. Le don de l’Office National des Forêts à la mairie de Soubès a été motivé "parce que la commune de Soubès dispose d’une association de défense du patrimoine active (Spes) ». 
 
 
 
Taillée dans un seul bloc de grès, le style est celui du XIVème siècle mais certains "spécialistes" pensent qu'il peut s'agir d'une copie réalisée... courant XIXe ou XXe ! C'est à coup sûr un remploi d'un autre édifice religieux car la taille de cette fenêtre est disproportionnée par rapport au mur nord de la chapelle du Mas de Rouquet. Mais sur le Larzac alentour d'où pouvait provenir cette fenêtre ?
Si le mystère demeure, il n'en reste pas moins que l'objet est remarquable.
 
 
1999 : Création du chemin des capitelles, long de 1450 m pour découvrir 4 cabanes en pierres sèches, parmi les 200 capitelles recensées à Soubès en 1976 (détails en page 2).
 
 
Le panneau d'information du chemin des Capitelles.
 
1999 : Conférence par M. Pierre Clément, sur les chemins à travers les âges avec une visite du Camin Farrat qui parcourt la commune. 20 personnes. 10 repas au restaurant le Ricardenc.
 
2001 : Mise en valeur de l’ancien chemin muletier de Lodève au Caylar près du chemin des Capitelles.
 
2001 : Dégagement des ruines de la Bade, probable tour de guet médiévale située également sur le parcours du chemin des Capitelles. Fouilles archéologiques prévues ultérieurement.
 
 
Dominant la vallée de la Brèze au sud et celle de la Lergue au nord, et placée en particulier au-dessus du chemin médiéval de Lodève au Caylar, ce bâtiment pouvait avoir eu un rôle important pour la surveillance de ces vallées et de ces voies de communication.
 
2002 : Inventaire patrimonial du patrimoine de Soubès : portes, fenêtres, façades, capitelles, mazets, lanternes, ponts, aqueducs, pigeonniers… Au fil des rues et des chemins, nous avons inventorié et photographié tous les éléments que font le paysage et le patrimoine à l'instant "T" afin d'en garder la trace. Car la restauration de maisons dans le village, la construction de villas modernes entraînent la modification des payages, et la disparition d'objets anciens, d'éléments architecturaux, etc... Les 620 photos que nous avons faites seront là pour témoigner des styles d'architecture ancien (la restitution de cet inventaire a été déposé à la mairie). Elles comportent : 129 portes, 97 fenêtres, 57 balcons, 126 capitelles, 146 curiosités... pour 120 h de travail !
 
 
Fenêtre médiévale dans un bâtiment près de la porte sud du château féodal.
 
 
2003 (novembre) : Débroussaillement et mise en valeur des dolmens de Coutelles. Action menée en partenariat avec le Groupe Archéologique Lodévois (GAL). Les deux dolmens de Coutelles, hélas incomplets (il manque la pierre sommitale), étaient invisibles dans la végétation. Pour le dolmen n°2, la pierre de chevet s'étant inclinée dangereusement vers l'intérieur, les pierres latérales sous la pression du tertre qui les entoure, menaçaient de se briser à l'intérieur du couloir central, d'où la disparition totale de cette ancienne tombe préhistorique vieille de minimum 5000 ans.
 
Dolmen n°2 des Coutelles.
 

2003-2006 : Fouilles archéologiques et mise en valeur de la chapelle Saint-Clément (X-XIème siècle). Découverte dans un amas de végétation et de remblais, nous avons sorti la chapelle de la gangue qui la masquait depuis des siècles (détail page 3).

 
 
2004 : Le 26 juin : Visite guidée des églises romanes de la vallée de l'Hérault : de Paulhan à Ceyras, sous la conduite de Mme Bonnet, épouse de l'ancien maire de Paulhan. Découverte de l'église de Saint-Jean-de-Vareilhes, d'origine préromane, à chevet plat, restaurée par l'association des Amis de Paulhan. On peut la voir en bordure de l'autoroute A 75 sur le promontoire près de l'échangeur de Paulhan/Adissan, à gauche dans le sens Clermont-l'Hérault - Pézénas.
 
 
L'église saint-Jean-de-Vareilhes qui était dans le même état d'abandon que "notre" prieuré Saint-Clément et qui a été entièrement restaurée y compris la toiture et le fameux arc triomphal.
En retour, visite de l'église Saint-Pierre de Léneyrac près de Ceyras, également préromane et à chevet plat, remarquable par son arc triomphal outrepassé.
Cette journée a été organisée pour présenter aux adhérents le même type d'église que Saint-Clément mais restauré. Nombre de participants : 12.
 
2005 : Lancement du projet de restauration des arcades des rues de Soubès à notre initiative.
Nous avions prévu d'étaler la restauration de ces arches sur plusieurs exercices étant donné le coût des travaux... Mais, la communauté de communes du Lodévois-Larzac, séduite par le projet a décidé de nous aider financièrement et le chantier a pu se faire en une seule fois. 
 
 
Projet qui ne sera réalisé qu'en 2007, par un artisan de Soubès, Jean Rudelle. Opération réalisée en partenariat avec le Conseil général, la Communauté de communes, la Fondation du patrimoine.
Les arcades sont des renforts entre les maisons que l'on trouve principalement dans les ruelles adjacentes à la Coural, la rue principale. Les arcades restaurées qui appartiennent aux propriétaires des maisons l'on été dans trois rues : la rue des Arches qui relie la Coural à la rue Pécoule, la rue des Endemesses et la rue de Caylus (cette dernière arcade menaçait de s'effondrer, la maison qui la portait étant en mauvais état).
  
 
 2007 : Initiateur de la restauration de l’armoire classée les 4 Evangélistes propriété de la commune.
Cette armoire d'époque XVIIe, appelée armoire languedocienne, aurait été créée et assemblée à Sumène dans les Cévennes gangeoises.
 
 
Remarquable par la qualité du travail d'énébisterie, le souci du détail, cette armoire en bois de noyer représente les 4 Evangélistes reconnaissables à leur symbole. Les deux panneaux inférieurs représentent des oiseaux et des feuillages. L'armoire a été classée Monument Historique en 1933.
 
 
 La restauration a été réalisée par l'Atelier des Temps de Soubès d'Etienne Chambard. Les travaux ont consisté à supprimer l'attaque des insectes xylophages et à la reprise des pièces défectueuses refaites à l'identique.
 
 
Après restauration : Saint-Jean et l'Aigle.
  
  
 
Saint-Marc et le boeuf.
 
 
Saint-Marc et le Lion.
 
 
Oiseaux et feuillages.
 
2007 : Visite du musée de Millau et du site gallo-romain de la Graufesenque.
Découverte instructive du site où les Romains ont fabriqué entre le 1er avant JC et le IIe siècle après JC, des milliers d'objets en céramique qui ont été distribués tout autour du bassin méditerranéen.
 
 
 
 
Un magnifique vase parmi les collections de la Graufesenque.
 
2005 : Publication d'un plan-guide du village illustré de photos et traduit en anglais favorisant la découverte de la commune ainsi que son histoire. Les renseignements pratiques sont utiles aux nouveaux résidents afin de faciliter leur intégration. Le document a été financé par la publicité payée par les annonceurs.
 
 
Un plan-guide aux couleurs vert et jaune qui rappellent celle du guide vert Michelin. Il est disponible gratuitement à Soubès à la mairie, au café, à l'épicerie, à l'office de Tourisme de Lodève.
 
2007 – 2009 : mise en valeur de l’ancien chemin médiéval de Soubès à Fozières. Mise au jour de plusieurs sections de chemins empierrés -caladés-, reprise de marches… (détail en page 5).
 
 
2008 : Visite du musée archéologique Henri-Prades de Lattes.
Passionnante visite du musée consacré aux fouilles archéologiques de l'ancien port de Lattara. Le site a été mis au jour lors de travaux. C'est un instituteur, Henri Prades, à qui des élèves avaient présenté des fragments de poterie et autres vestiges gallo-romain qui avait alerté les autorités. Il est le protecteur de ce site et l'initiateur des fouilles auxquelles il a participé activement en archéologue autodidacte.
 
   
 
Meules en basalte.
 
 
Fragments de sculpture en provenance de l'église romane Saint-Laurent de Lattes.
 
 
 
Vestige d'un bas relief. Exposition temporaire du site nord-africain d'Oudha Utina.
 
Le même dimanche : visite de l'ancienne cathédrale de Maguelonne... inconnue de quelques adhérents.
 
  
 
 
 
 
Ancien cathédrale de Maguelonne.
 
 
2008 : Conférence sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle à Lodève avec M. Olivier Cébe, historien de l’Art de Montauban.
 
 
Olivier Cébe est historien de l'art. Il a été à l'origine de la réouverture du chemin de Saint-Jacques de Compostelle, la voie d'Arles appelée Via Tolosana, en 1990. Il a participé à l'élaboration du dossier en vue du classement des chemins de Saint-Jacques au patrimoine mondial de l'Unesco.
Francis Moreau, historien lodévois, lui reproche de ne pas étayer son propos de preuves historiques attestant du passage des pèlerins par Lodève. Notamment le guide du pèlerin du XIIe siècle attribué au moine Aymeri Picaud, qui ne cite que Saint-Guilhem-le- Désert et pas Lodève.
Olivier Cébe lui répond que le passage des pèlerins vers Compostelle ne laissait que très peu de trace. Il se base, entre autre, sur la présence des Hospitaliers à Usclas-du-Bosc pour justifier l'accueil des pèlerins à cet endroit, l'existence d'une église Saint-Jacques dans les remparts de Lodève près de la porte de Lergue. Et à une série d'observations d'ordre pratique : les pèlerins fuyaient la plaine où les fleuves constituaient des obstacles dangereux à franchir tandis que sur les montagnes les cours d'eau plus près de leur source étaient forcément plus étroits et ne nécessitaient pas le passage de bac...
 
Lien Internet : voir le site de Francis Moreau http://fmoreau.recit.free.fr
 
 
2008 : Mise en ligne d’un site internet sur Soubès et l’association Spes.
Un site destiné à promouvoir Soubès et les activités de l'association, propulsé par Casa PC, Nicolas Deslandes, 186, route de Lodève 34700 Soubès.
 
Aidez l'association S.P.E.S. en devenant... adhérent !
Adhésion annuelle : 10 €
Adhésion de soutien : 20 €
Chèque à l'ordre de Spes. Merci !