Balades champêtres


Balades champêtres à partir de Soubès

Depuis les rives de la Brèze et du Suberbet jusqu’au Larzac, la campagne soubésienne superpose ses vergers en terrasses, ses vignes, ses champs, parsemés de masets et de capitelles, au gré de charmants chemins sinueux.
A partir de Soubès, on peut faire des randonnées pédestres, équestres ou VTT : plus de 50 km d'itinéraires balisés...
Des parcours sur sentiers muletiers ou chemins forestiers, le long de voies antiques (le Camin Farrat), agrémentés de rivières, de torrents, de grottes, de bergeries, de falaises (le Cirque du Bout du Monde), de dolmens, conduisent sur le causse du Larzac d’où se développent de magnifiques points de vue du littoral méditerranéen aux Cévennes et aux Pyrénées par temps clair.
La forêt de pins noirs plantée vers 1860 par l’administration des Eaux et Forêts pour combattre l’érosion des sols, forme un écrin verdoyant sur les flancs du causse. La forêt primitive est composée de chênes blancs et verts, buis, genêts et d’essences méditerranéennes…
 
1. Circuits pédestres pour famille.
a) Le chemin des Capitelles.
A 1,3 km du village, circuit long de 1200 m environ. Dénivelé positif : 150 m - en partant du village-. Durée de la visite : 45 mn. Voir la page "chemin des Capitelles".
 
 
b) Le sentier botanique de Font d'Amans.
A 1,5 km du village, circuit de 2 km environ. Dénivelé positif : 200 m en partant du village. Durée de la visite : 1 h30. Voir la page "Sentier botanique".
 
 
2. Petite randonnée pédestre.
a) Le causse du Larzac, le Mas de Rouquet.
Temps de marche : 3 h 30 aller/retour (sans les arrêts). Dénivelé positif : 400 m. Balisage : rouge et blanc du GR 71 direction le Caylar.
Intérêt : forêt domaniale, et le Larzac méridional : ses reliefs ruiniformes, l'ancienne ferme du Mas de Rouquet (XIXe) à voir de l'extérieur. (Accès interdit : danger, chute de pierres).
 
 
Ancienne ferme du Mas de Rouquet. Commune de Pégairolles de l'Escalette.
 
Départ : place du Terral (mairie), suivre le chemin des Garennes et le GR71 (dir. le Caylar). Passer devant le panneau d'entrée du Sentier botanique. Le sentier remonte le vallon parallèle au ruisseau de Font d'Amans par l'ancien chemin médiéval de Lodève au Caylar dont on remarque des sections grossièrement empierrées. Le GR coupe une piste forestière et monte encore pour atteindre l'entrée du Mas de Rouquet (portail en fer, merci de refermer : bétail en liberté). Ici commence le Larzac, qui a fait l'objet de luttes âpres contre l'extension du camp militaire de la Cavalerie dans les années 1970 et lui a valu une renommée au moins nationale symbolique : la résistance à l'armée donc à l'Etat !
 
 
Le Larzac avec ses 1000 km2 est le plus étendu des quatre grands causses définis par Edouard Martel, le père de la spéléologie moderne. C'est aussi le causse calcaire le plus méridional.
 
Le Larzac souterrain : concrétion de l'aven des Perles.
 
Suivre le GR 71 par le chemin à droite : à 200 m, au delà de la plantation de pins, à gauche (nord), se développe un panorama typique sur le relief ruiniforme du Larzac. Par le chemin à peine tracé à gauche (cul de sac), découvrez au pied d'un grand peuplier blanc la source du Loup dans une grotte et le bassin bâti par les jeunes du chantier de jeunesse (une piscine ?). Une pierre est gravée des lettres : TFP 14.04.1942 (travail famille patrie).
 
 
 
Ancien grenier à foin des bergeries du Mas de Rouquet (accès interdit).
 
A 150 m, atteindre le Mas de Rouquet, une ancienne propriété agricole de 630 ha en activité jusqu'en 1926 environ (élevage de brebis) à cheval sur les communes de Soubès et de Pégairolles de l'Escalette. Elle abrita les Chantiers de jeunesse durant la période 1942-1944. Achetée par l'Etat qui en a fait une maison forestière de l'administration des Eaux et Forêts, des plantations de pins noirs, sapins et cèdres de l'Atlas ont été conduites pour reboiser le Larzac.
 
 
Iris nains sur le Larzac en avril-mai.
  
 
Le Larzac steppique couvert de graminées, en été .
 
La ferme du Mas de Rouquet avec son parc d'arbres centenaires, est un exemple de l'architecture larzacienne du milieu du XIXe S. Cette propriété d'importance était complète : bergeries pour ovins avec les typiques grenier à arcades, écuries pour chevaux, porcherie, habitation familiale avec sa traditionnelle terrasse couverte sur piliers au sud, four à pain, puits, chapelle.
 
 
Erosion typique de la roche autour du Mas de Rouquet.
  
Mme Noellie Cavalier décédée en 2003, y née au Mas de Rouquet. Elle racontait encore en 1999, qu'elle allait à l'école de Pégairolles à pied par le sentier et qu'elle avait assisté au mariage de sa soeur dans la chapelle.
Melle Trinquier, qui habite à Lodève, y a vécu après la 2conde Guerre Mondiale quand son père était garde-forestier.
Hélas, le Mas est promis à la ruine : dans quelque temps il sera à terre comme certains bâtiments (porcheries, four à pain...) rasés vers 1988 pour prévenir les risques d'accident.
Retour à Soubès : en sens inverse.
 
3. Randonnée pédestre moyenne : 
Le circuit du Camin farrat.
Circuit inclus dans le guide "L'Hérault à pied" du Conseil général de l'Hérault.
Balisage : trait jaune et panneaux. 4h30 de marche A/R. Dénivelé positif : 380 m.
Intérêt : montée sur le rebord sud du Larzac et retour par le Camin farrat, avec vue sur le Cirque du Bout du Monde.
Départ : place de l'Aire.
Le circuit démarre par un sentier à l'ouest du bourg (jolie vue), puis emprunte l'ancien chemin médiéval de Lodève au Caylar rouvert par Spes en 2003. Il effleure le Sentier botanique, passe devant l'ancienne mine de fer, avant d'arriver près des dolmens de Coutelles n°1 et 2 (débroussaillés en 2005 par Spes), et d'atteindre la corniche du Larzac (jolis panoramas). Il s'agit d'un méplat qui court au pied de la falaise longeant le bord méridional du causse.
 
 
Point de vue depuis la corniche du Larzac : Soubès au 1er plan et Lodève au fond.
 
L'itinéraire descend par la piste forestière au coeur du massif forestier (pins noirs d'Autriche) en lacets puis remonte par une nouvelle piste en suivant la ligne de crête et atteint l'orée du Cirque du Bout du Monde (citerne verte et jaune).
 
 
Piste forestière dans la forêt en quittant la corniche du Larzac.
 
Avant de descendre par le Camin Farrat à droite, faire un détour de 400 m A/R par le chemin (montée raide bitumée) afin de découvrir le cirque du Bout du Monde : à gauche, en bordure du causse, la Roque. Au fond du cirque, le hameau de Gourgas et son château aux tuiles bleues ; dans la vallée, au centre Saint-Etienne sur la colline ; et au fond, au sud, Aubaygues.
Revenu près de la citerne, suivre à gche (sud), le Camin Farrat (nom figurant sur le cadastre napoléonien de Soubès de 1833). C'est une vieille voie de communication qui reliait Soubès à Saint-Michel d'Alajou, situé à l'est du Caylar sur la partie sommitale du Larzac.
Hormis une épingle à cheveu pour se hisser sur le causse, le parcours est rectiligne sud-ouest/nord-est depuis Soubès le long de la montagne de Molenty contre laquelle il est bâti (ici, commune de Saint-Etienne-de-Gourgas).
  
Beaux murs de soutènement en pierres. Le chemin est coupé de marches destinées à dévier les eaux pluviales. Il a été certainement empierré d'où son nom de Camin farrat selon Pierre Clément, historien, spécialiste des chemins antiques.
Pour Gaston-Bernard Arnal, archéologue, ancien membre du CNRS, le tracé rectiligne indique qu'il s'agit d'une voie romaine...
 
 
Le Camin Farrat : on remarque parfaitement le chemin bâti contre la montagne dont le sentier de drte qui se dirige à l'intérieur du cirque du Bout du Monde.
 
Ce chemin conserve une part de mystère : pour quelle raison avait-il la nécessité d'être aussi large ?
Le cadastre napoléonien (1833) reprend également le nom de "chemin de Soubès à Saint-Michel". Par contre, le cadastre de Saint-Etienne, indique "chemin de la Camargue" repris dans la carte IGN. Mais il ne s'agit pas de la route du Sel. C'est une confusion avec la ferme La Canourgue située plus au nord sur l'axe...
 
Retour à Soubès : par les coteaux de Molenty, passer devant la maison de retraite et arriver à la place du Terral.
 
4. Randonnée pédestre pour marcheurs entraînés.
Tour de la vallée de la Brèze par le plateau de Courcol, Saint-Pierre de la Fage, le cirque du Bout du Monde.
Balisage : conjugaison des sentiers GR 753 et 7.
Départ : Pont sur la Brèze, à l'entrée du village : balisage rouge et blanc du GR 753, variante du chemin de Saint-Jacques de Compostelle (St Guilhem le Désert - Lodève). Dénivelé positif : 450 m. Longueur : 26 km. Temps de marche : 7h00.
Intérêt : massif forestier de Larcho, plateau de Courcol (points de vue), Cirque du bout du Monde, moulin de St Pierre.
La randonnée débute par l'ancien chemin de Soubès à Fozières jusqu'au Trescol ("trois cols") : vue. Suivre le GR vers Fozières (sud). A l'entrée du village, prendre aussitôt à gauche, le GR 7 qui monte par un chemin (dir Est) le long du cimetière (laisser le GR 653 à drte. Aucun panneau ne différencie ces 2 sentiers).
 
 
Vue depuis le Trescol à l'automne.
 
Le GR 7 monte sur le coteau et rejoint une route bitumée au parcours plat dans une châtaigneraie. Près d'une maison isolée et d'un panneau "feu interdit", le GR quitte la route à dte pour un sentier : belle montée en lacets au départ puis un raidillon permet d'atteindre un chemin forestier (cul de sac). Le GR suit ce chemin par  la bergerie du Champ du Lac. La piste entre au coeur de la forêt ND de Parlatges. Diversité de végétation par rapport au versant sud du Larzac : ici, même si le pin noir d'Autriche domine encore, beaux peuplements mixtes : chênes, érables, merisiers, sapins...
Le chemin monte régulièrement dir. Est et un magnifique panorama se développe à gche : au 1er plan le massif forestier immense, au second plan, la vallée de la Brèze avec ses villages et le Larzac au nord. Lorsque le chemin se rétablit, et à environ 500 m, découvrir à gche, la bergerie de Courcol par un chemin en cul-de-sac. Belle bâtisse en pierres du causse, voûtée, bâtie à partir du rocher. La toiture en lauzes alimente en eau de pluie une citerne et une mare.
 
Revenir au chemin selon une grande ligne droite orientée plein Est. Aboutir à un croisement : suivre le GR à gche par la ligne de crête. Le cheminement se poursuit sur la partie sommitale de ce plateau de Courcol, terre dénudée aux larges horizons.
Atteindre le col du Jourquet (alt 769 m), point culminant de la randonnée, marqué d'un avec des panneaux. Ici, changement de sentier : laisser le GR 7 qui continue vers la Vacquerie et prendre à gche, (Nord), le GR 653 qui vient de Saint-Guilhem le Désert et qui mène à Soubès. La piste descend vers Saint-Pierre-de-la Fage d'abord sous les pins puis en terrain découvert (le causse).
  
Traverser le village de Saint-Pierre intéressant pour son église et son moulin récemment restauré par la communauté de communes du Lodévois-Larzac. Franchir le carrefour giratoire et suivre plein ouest la route de la Roque. En 2,7 km atteindre le hameau.
 
 
Le moulin de Saint-Pierre-de-la-Fage.
 
A la Roque, le GR bifurque à gche pour longer le plateau jusqu'au départ du sentier qui descend dans le Cirque du Bout du Monde. Belle progression sur un sentier sauvage qui épouse chaque protubérance du cirque avec des vues superbes sur Gourgas et l'ensemble de cette reculée naturelle de la vallée de la Brèze. Le GR abouti au Camin Farrat, de l'autre côté du cirque. A présent, descendre vers Soubès par le GR qui rejoint un chemin de vigne.
 
5. Circuits de promenade à vélo.
Circuit n°1 à vélo : Le hameau de Gourgas.
Itinéraire parmi des routes départementales secondaires, éloigné des nuisances de la circulation automobile.
Longueur : 9 km. Dénivelé : néant. Balisage : panneaux directionnels routiers.
Départ : Place de l'Aire.
Descendre sur la D25 dans la direction de Lodève. Au niveau du cimetière prendre à gche la D 149 vers Fozières. A 250 m, tourner à gche par la D149 E5 en dir. d'Aubaygues. Agréable parcours pratiquement à plat qui vous permet de remonter la vallée de la Brèze par une route tranquille.
 
 
Une route tranquille à l'écart de la circulation propice à la flânerie.
 
Passer devant le camping des Sources, au bout de 3 km, belle vue à gauche sur Saint-Etienne et le cirque du Bout du Monde en arrière-plan.
La route atteint un carrefour au milieu de la plaine d'Aubaygues (calvaire) : suivre à gche, en direction de Saint-Etienne.
 
 
La croix de la plaine d'Aubaygues.
 
Atteindre la D25 : prendre à gche, et à environ 250 m, après la mairie-école et avant le pont sur la Brèze, prendre à dte, le chemin de la Doumergarie. Toujours plat, ce chemin bitumé offre une vue unique dans l'axe du cirque du Bout du Monde. Le chemin se rétrécit, passe entre les villas et franchi le pont en dos d'âne sur la Brèze.
 
 
A Gourgas, le pont sur la Brèze.
 
Voici le hameau de Gourgas qui tire son éymologie de "Gour" gouffre.
En tournant à gche entre les maisons, atteindre une rue plus large et perpendiculaire (à gche, le château) : aller à dte jusqu'à la place (platanes géants) pour voir la jolie fontaine.
 
 
Le cirque du Bout du Monde.
 
Revenir sur ses pas jusqu'au croisement précédent : prendre en face par devant le château. Le route suit la rive dte de la rivière : laisser à droite le chemin de Molenty qui monte abruptement et qui conduirait à Soubès mais ensuite il est en mauvais état. Continuer la route plein sud qui ramène à Saint-Etienne. Au croisement avec la D25, prendre à drte dans la direction de Soubès. Le village se trouve à 3 km. Attention à la circulation !
 
Circuit à vélo n°2 : Le hameau d'Aubaygues.
Longueur : 11,5 km. Dénivelé : 120 m. Balisage : panneaux routiers.
Départ : Place de l'Aire ensuite parcours identique au circuit n°1 jusqu'au calvaire de la plaine d'Aubaygues.
Au calvaire d'Aubaygues, prendre à droite et atteindre Aubaygues (commune de Saint-Etienne-de-Gourgas). Prononcer aubaïgue, étymologie : eau blanche. Au bas du hameau, suivre "Chapelle Saint-Michel" dans le centre du bourg : ancien château (privé) et superbe église romane Saint-Michel qui, bien que rurale, présente des éléments de caractère.
 
 
L'église romane Saint-Michel d'Aubaygues a été restaurée par un prêtre dans les années 1970.
 
Redescendre jusqu'à la route laissée en contre bas et la suivre vers le sud (panneau : interdit au 3,5 t). Après un virage à 180°, la route se dirige plein ouest et domine le hameau. Aboutir à un 1er croisement et tourner à gche en suivant l'orée de la forêt de pins (en face, la route ramène vers Soubès). Un temps à plat, la route bitumée commence à monter pour passer devant une maison isolée dans les bois à dte où la route cesse de grimper (attention quelques ornières !). Traverser la chataigneraie par une longue ligne droite.  Aboutir au carrefour de la D149 (quatre routes) en ayant, en face, le pic de Vinas (antenne). Un peu avant, un panneau en bois avec flèche à droite "Soubès 1800 m".
Retour à Soubès : par la D149. A 300m environ, magnifique vue sur Soubès.
  
Circuit à vélo n° 3 par Fozières :
Longueur : 15 km. Dénivelé : 140 m. Balisage : panneaux routiers.
Départ : Place de l'Aire.
Début du parcours : identique au circuit à vélo n°2 jusqu'à la sortie de la châtaigneraie, au carrefour à 4 branches sur la D149 : suivre la D 149 à gauche, descendante, qui conduit jusqu'à Fozières. Joli village au pied de son château (privé). Voir son église (fonts baptismaux, bénitier, arcs et fenêtres intéressants) et la fontaine accolée à un ancien lavoir non couvert.
 
 
Le château de Fozières (privé).
  
Redescendre jusqu'à la route D 149 en dir. de Soumont. Passer devant le terrain de tennis et à 300 m, laisser à gche la route de Soumont pour suivre la route de Lodève. La route descend sans excès sous la pinède jusqu'au carrefour de Vinas (lotissement). Abandonner la D149 pour suivre "Vinas" à drte. La route s'oriente à l'est et monte un peu avec une vue qui se découpe à l'ouest avec le village de Poujols accroché sur la pente en face, au pied de son rocher dominé par la Croix.
 
Fontaine et lavoir de Fozières.
 
Laisser une route à gche et continuer à monter à droite. A l'entrée du hameau de Vinas situé à droite, prendre tout de suite à gche la route au bitume dégradé. Passer devant une ancienne carrière et laisser à drte le route abrupte du Pic de Vinas.
Retour : Descendre par le chemin de Roquegude (bitumé) avec vue sur la vallée de la Lergue et le Pas de l'Escalette qui en vérouille l'accès au fond. La route est sinueuse, elle descend rapidement vers Soubès (attention ornières et gravillons !). On découvre le village près d'un banc.
Atteindre la D149 et rejoindre Soubès à gauche par la D25.
 
Photos : Yves Vellas. Droits réservés.
 
Sites autour du village de Soubès
 
La commune comprend de nombreux sentiers très agréables qui se dirigent tous vers le Larzac. Ils ne sont cependant pas balisés : à vous de vous organiser pour les parcourir sous votre propre organisation.  
 
 
                           
  La cascade de l'Oulette sur la Brèze.                                                   
  
 
 
 
   
 
 
 
  
Observez les paysages, humez l’air, imprégnez-vous de cette histoire rurale authentique.
 
A chaque pas, le terrain nous interpelle !